16/02/2003

Un vrai bonheur...



La nuit du thermomètre

Pièce écrite et mise en scène par Diastème
Avec: Emma de Caunes (Lucie) & Frédéric Andrau (Simon)
Décor: Cécille & Georges
Costumes: Cécilia Z.S.
Lumières: Stéphane Baquet
Musique: Eric Page


Texte publié aux Editions Actes Sud Papiers



 
C'est la nuit. Une de ces nuits où il fait trop chaud pour dormir.
Lucie ne dort pas. Quand elle se relève pour aller boire, Lucie découvre sa mère sur le canapé. Sa mère inanimée. Quand on est une jeune fille et qu'on découvre sa mère inanimée, que fait-on ? On lui retire ses chaussures, on appelle le docteur. Et puis ? Et puis, on se dit que ces histoires-là, franchement, c'est pas du tout de notre âge. Vu que jusque là, on n'avait pas trop à se plaindre. Enfin un peu, quand même. A cause du père qui faisait le zazou sur les routes à corniches, et qui a manqué un tournant, et qui manque tellement, depuis. Alors on appelle du renfort, par exemple son meilleur ami, Simon, qui lui ne dort jamais, trop occupé qu'il est à préparer des attentats...

Lucie est une jeune fille, oui, mais Lucie pourrait être une femme, une vieille femme, un homme, un vieil homme. On a tous quelque chose en nous de Lucie. Comme un souvenir en commun, une pensée qui, chacun, nous traverse, le souvenir d'un premier amour, ce moment précis où les circonstances se sont liées pour nous faire vivre quelque chose d'exaltant, d'inoubliable, de magique, qui nous hantera jusqu'à la fin de nos jours, ou de nos nuits, surtout quand elles sont trop chaudes et qu'on a du mal à dormir. Quelque chose qui s'appelle Simon, qu'on rappelle pour que le coeur batte, que le ventre se serre, qu'un rire nous prenne et balaie tout; histoire de faire la vie plus belle, belle comme dans un rêve, et pouvoir s'endormir enfin, le sourire aux lèvres.

Cette première pièce de Diastème décrit avec beaucoup de finesse, d'humour et de sensibilité une histoire d'amour retenu, en demi-teintes, pudique, parfois cruelle, souvent drôle et émouvante, résolument contemporaine.


Sinon ben ... j'arrive pas à trouver de photos de Frédéric Andrau sur le Net : ouinininin ;-((

Le voir évoluer sur scène est tout simplement m-a-g-i-q-u-e-... je pense même me mettre à suivre de près l'actualité du jeune homme...mouais... ;-)












22:36 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Photos de Frédéric Andrau Par ici :

http://www.fredericandrau.com

:)

Écrit par : Zelle | 25/01/2008

Les commentaires sont fermés.