30/03/2003

Vendredi

 
Ma journée de travail tire sur sa fin quand soudain...

Je crois aujourd'hui pouvoir affirmer que "celui qui est actuellement payé plus que moi" (mon manager ?) m'a fait vivre vendredi un moment que je ne suis pas prête d'oublier... Pour diverses raisons...

Il a totalement perdu tout contrôle et n'a soudainement plus réussi à dissimuler ses sentiments et ses intentions à mon égard; il m'a, pour la 1ère fois en 2 ans, laissée percevoir qui il est réellement, chose qu'il avait jusqu'à présent désespérément tenté de dissimuler. Impossible désormais de faire machine arrière...

Un être parfaitement instable, névrosé, malade.
Quelqu'un auquel je ne peux tenir rigueur de ce qui s'est passé hier après-midi, de ce qu'il m'a fait endurer...
Comment en effet lui tenir rigueur d'être rentré de déjeûner totalement imbibé d'alcool, quasiment titubant ? [L'alcool: une des solutions qu'il a trouvée pour oublier, pour supporter un contexte professionnel trop éprouvant...]
Comment lui tenir rigueur d'essayer de me déstabiliser, de me faire douter de mes capacités ? Ne s'agit-il pas hélas d'un trait de caractère bien humain que celui d'essayer d'aller mieux en tentant d'entrainer autrui dans sa propre chute ? [Comme pour ne pas rester tout seul malheureux...]

Le seul truc qui a é-n-o-r-m-é-m-e-n-t de mal à passer (c'est comme resté coincé en travers de la gorge), c'est l'agression physique et la violence dont il a usé sur moi !
Aucune colère. Un acte isolé certes mais inadmissible et parfaitement répréhensible.

J'ai aperçu vendredi tout ce que cet homme peut avoir en lui de primitif; tout son être criait d'orgueil blessé. Sa douleur transpirait: il en puait.
Tout serait tellement plus simple s'il réussissait à accepter mon total manque d'intérêt à son égard...

J'ai parfaitement conscience du fait qu'il connait le chemin qui mène jusqu'ici mais qu'importe: il pressent déjà ce qu'il pourrait explicitement lire là... CQFD

01:08 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.