24/06/2003

Merci


Un éclairage tamisé baigne une salle de concert où règne une atmosphère chaude et conviviale, quasi hypnotique.

Troublante et charismatique, la Princesse de rien accède sur scène au rang de chanteuse étoile.

Plongées dans les siennes, mes prunelles sont émerveillées et embuées d'émotion.

Maquillés sont son visage et ses yeux d'aquarelle.

Sa voix scintille: fragile et assurée, douce, pure et déterminée.

Aujourd'hui, la magie continue d'opérer: le charme persiste (à moins qu'il ne s'agisse d'un sortilège ?!)

Divine diva:
Je porte en mon coeur ce soir,
en souvenir de toi, de ta voix,
un soupir de joie !




23:32 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

chhhhhht ! T'es une lesbienne ?

Écrit par : Marcelin | 24/06/2003

Marcelin allons... ... aurais-tu oublié le célèbre mot d'ordre: "Vive la bite" ??

Écrit par : mulbante | 25/06/2003

Tout c'est con, Tout c'est de la mert' houla ... 'tain ... quand je suis saoul, j'me prend pour Marcelin :(

Écrit par : Phil H | 29/06/2003

Les commentaires sont fermés.