02/07/2003

3.14159



Olivier PY - Les Ballades de Miss Knife
Musiques: Jean-Yves Rivaud, Contrebasse: Matthieu Dalle
CD-Audio, Editions Actes Sud, Arles, 2003

 

 
Une histoire en 17 chansons teintées d'un humour qui arrache aux textes leur aspect terrible pour les colorer d'une douceur dérisoire.
 
Dans cet opus qui est aussi un spectacle, l'auteur, Olivier Py, ne dit rien sur son existence mais l'auditeur/le spectateur n'a cependant aucun mal à en percevoir la quintessence: sa lutte contre le néant, sa recherche à travers le noir de l'ivresse, une sorte de suicide existentiel. Pour ce faire, il crée un langage neuf et étrange visant à percer le mystère d'une réalité trouble qui touche tant à l'amour qu'à la mort, bref à l'existence.
 
Chacune des chansons qui compose l'oeuvre renvoie en écho et par le jeu des mélodies à une sorte d'abîme que l'on avait peu connu jusque là:
- Le chant des amours mortes fait remonter le monde enfoui le plus profond sur lequel on ne met habituellement pas de mots et encore moins de son
- Le Tango du suicide arrache à la mort ses pointes les plus tragiques grâce à un mélange subtil d'humour et de sarcasme.

 
La poésie fait surgir "l'amertume du sel et celle de la mort" mais aussi une paradoxale plénitude par laquelle perce un ultime espoir. A ce titre, le jeu sobre d'un seul piano et d'une contre-basse offre sans cesse un habile contrepoint au propos.
 
Pour l'avoir vu sur scène, je suis littéralement tombée sous le charme ! Merci à toi, C., de m'avoir fait découvrir cet artiste, hélas méconnu.
------

Ecouter Olivier Py alors qu'une pluie diluvienne semble vouloir briser les carreaux: ambiance surréaliste ! La fin du monde est proche: mettez l'Arche de Noé à quai !!

La survie de l'espèce féline n'est heureusement pas en danger: avec 4 minous (2 mâles, 2 femelles), ça devrait le faire. Laissez donc, je m'en occupe !
>> Je compte simplement sur vous pour ne pas ébruiter le fait qu'ils sont tous castrés... <<

Sinon, lequel d'entre vous se charge de rapatrier les girafes ?


23:25 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Prego Mais ce fut un plaisir de te faire partager une passion... :-)
Gros bisous

Écrit par : C | 11/07/2003

By the way Pour en savoir plus sur le "vieux" jeune homme... Officielle Fausse mais enfin pas forcément si fausse autobiographie... La pièce écrite par le maître dont il a laissé à un autre le soin de faire la mise en scène : " Théâtres"...
Et ne pas oublier à la rentrée au théâtre de la Ville, mise en scène du "Soulier de satin".... 12 heures de bonheur (sic) ! :-)

Écrit par : C.... | 11/07/2003

Les commentaires sont fermés.