12/07/2003

C'est au coeur de l'hiver qu'un invisible été m'habite...


Honnie soit cette chaleur ainsi que tous les optimismes arbitraires qui l'accompagnent ! L'apparition de l'été et de la chaleur semble rendre les gens euphoriques. Tout l’été, ils se croient obligés comme s’ils avaient signé un contrat bonheur…

 

Ne pas partager un mouvement collectif relève, paraît-il, de l’inimitié. Je désapprouve simplement l’hystérie saisonnière... ainsi que cette maudite chaleur !

 

Je me déferais bien perso. de ma peau en ces nuits si chaudes. A défaut, je me promène quasiment nue dans l'appartement: cela ne semble pas géner outre mesure Lhomme, alors... ;-)

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Tant d'autres ne parviennent cependant qu’à soupirer et répètent à qui voudra les entendre: "Qu'il fait chaud !..."

En ignorant le pouvoir de suggestion des mots, ils s'infligent (je m'inflige) une plainte continuelle en plus de la canicule... 

Pauvres parisiens que nous sommes, si peu accoutumés à la chaleur ! Emprisonnés dans des vêtements inadéquats, nous peinons dans la ville, les yeux piquants d’une conjonctivite de pollution. Bientôt, nous serons les premiers à nous plaindre de l’orage, de la pluie qui lavera l’air et le ciel de Paris. Le beau ciel bleu-gris de Paris...


00:30 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

le réchauffement ... ... de la planète, la polution, tout ça c'est à cause de tous ces spoutniks qu'on envoie dans l'espace, ma p'tite dame :-)

Écrit par : jimich | 14/07/2003

QUi que ce soit sur la photo Elle doit manger plus de courgettes farcies !

Écrit par : Phil H | 15/07/2003

Les commentaires sont fermés.