30/07/2003

Comme un gant


Je voudrais être tout ce que je suis capable de devenir.
K. Mansfield





14:54 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/07/2003

Je vous le demande ?!!


La difficulté ne vient pas tant du chaos, de la désorganisation ou de l'anarchie que de l'excès d'ordre. La société se dote de plus en plus de règles, de lois pour contredire les règles et de nouvelles règles pour contredire les lois. Cela effraie les gens qui n'osent plus dévier de l'invisible règlement qui régit leur vie.

Et un petit coup de Genèse, un !
Dieu a décidé d'expulser Adam et Eve du Paradis parce qu'ils avaient transgressé une loi arbitraire et sans fondement juridique: l'interdiction de manger du fruit de l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal. S'Il ne voulait pas que cela se produise, pourquoi avoir alors justement placé cet arbre au milieu du jardin et non pas hors des murs du Paradis ?

Perso, j'accuserais bien là Dieu de:
1. Négligence administrative (j'ai, by the way, le désagréable sentiment que tout mon entourage proche est en procès actuellement....): Il a en effet dans un premier temps, planté l'arbre au mauvais endroit et, dans un second temps, omis de l'entourer de barrières ou d'avertissements, n'adoptant pas ainsi les mesures de sécurité minimales et exposant de fait quiconque au danger.
2. Incitation au crime pour avoir attiré l'attention d'Adam et Eve sur l'endroit précis où se trouvait l'arbre. Si Dieu n'avait rien dit, des générations et des générations seraient passées sur la Terre sans que personne ne se fût intéressé au fruit défendu, fruit défendu qui aurait fait partie d'une forêt d'espèces d'arbres identiques, et par conséquent sans valeur spécifique.
Mais Dieu a agi autrement: il a écrit et instauré la loi et trouvé le moyen de convaincre quelqu'un de la transgresser dans le seul but d'inventer: le châtiment.

Peut-être le Tout-Puissant s'ennuyait-il de voir les choses fonctionner parfaitement ? Si Eve n'avait en effet pas mangé la pomme, que serait-il arrivé d'intéressant au cours de ces millions d'années ??!


15:47 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26/07/2003

Remise des clés


Le silence est grand. Tout le reste n'est finalement que faiblesse.
Parce que l'oubli purifie, je m'emploie à être amnésique...
 
 
Rien à voir: petit clin d'oeil à Phrygénie (que je remercie en passant...)
http://phrygenie.skynetblogs.be

00:22 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/07/2003

Sans titre


Rythme lent des battements d'un coeur.
Le drap blanc enveloppe de sa froideur,
la nudité d'un corps qui se meurt.


Que d'elle s'extipe la douleur,
que cette âme en pleurs devienne, à jamais, fleur !


La vie prend toute son ampleur
dès lors que la mort nous emporte vers l'Ailleurs.

22:07 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/07/2003

Un peu de voyeurisme en compagnie de Greg, le vrai-faux maçon

 
Marika: "Il faut que mon homme, ce soit mon homme: tu vois ?!"
Greg.: "J'ai plein de choses à leur offrir ! Enfin... à lui offrir"
Greg.: "J'ai envie de me transformer en mouche et de me cacher..."
 
 
Pourquoi j'ai regardé cette émission hier soir ?
Sais pas... Vous avez toujours une raison valable pour tout, vous ?

13:57 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17/07/2003

Pensée du soir, espoir


Nos cicatrices ont le mérite de nous rappeler que le passé n'a pas été un rêve.
 

21:07 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

15/07/2003

Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre !


Que vous choisissiez d'être dans le clan des moutons blancs (Enclos des suiveurs) ou des moutons noirs (enclos des détracteurs), gardez bien à l'esprit que nul ne vous contraint jamais à aller brouter dans un quelconque pré !
[Je ne sais pas si vous arrivez à me suivre là: j'ai moi-même du mal lors de la relecture ...]
 
Certains aphoriteurs (nom commun masc. plur. néologiquement censé signifier: auteurs d'aphorismes) réussissent heureusement à être plus clairs que moi (bande de veinards !):
1. Si tu veux connaître ton ami, allonge toi dans l'herbe et simule l'ivresse: un aphorisme qui donne envie de passer directement aux travaux pratiques, n'est-il pas ?
2. L'homme fort n'est pas celui qui raisonne, mais celui qui rayonne: faut croire qu'avec celui-là, j'ai dû retrouver la trace d'un de mes ancêtres...


18:48 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |