27/08/2003

Instants virtuels de vérité bien réelle

 

Je crois bien avoir perdu la notion du temps. Depuis combien de mois nos deux profils utilisateurs n’étaient-ils en effet pas entrés en contact ? Combien de mois m’ont-ils été nécessaires pour apaiser ma colère et ma rancœur à son encontre ?

Je ne sais pas, je ne sais plus.

 

Après de longs mois de silence imposé, j’ai pourtant choisi de lever « l’interdiction ».

Je ne sais pas ce qui m’y a poussée. Poussée à l’autoriser à me parler de nouveau.

Peut-être ai-je un instant souhaité m’être trompée, regretté mon emportement ? On commet en effet tous des faux pas. Qui peut se targuer de n’avoir jamais déçu qui que ce soit ? Pas moi.

 

Le constat est toutefois clair, sans appel.

La profondeur qui hier enveloppait ses propos semble s’être comme évaporée.

Le garçon intéressant voire attendrissant en compagnie duquel j’appréciais chaque instant, a laissé place à un être navrant voire désespérant, en tout cas exaspérant.

Sans substance ni consistance, il aime à se faire plaindre et préfère invoquer la fatalité plutôt que d’endosser ses responsabilités et d’assumer ses innombrables contradictions.

 

2 visions différentes de l’amitié : là où l’un prône l’éclatant voire l’éblouissant, en tout cas l’inconditionnel et l’inaltérable, l’autre aime à se fondre dans le diffus voire le confus, en liberté conditionnelle dans la dépendance à l’inexistence.

 

Notre apparente connivence a fait place à ma complète indifférence.

Prise de conscience à peine douloureuse.

 

Amitié fictive. Interdiction définitive.

Je suis sereine.


00:06 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

mulb 12 points ... ...
C'est ce qui s'appelle, je crois, faire son deuil ...
Passer de l'interrogation , de "et si j'avais fait ça, et si il avait fait ça ... peut-être" à "Comment ne l'ai-je pas vu plus tôt"

Bienvenu dans ta nouvelle vie

Écrit par : jimich | 27/08/2003

:) Superbe blogue, tant au niveau de l'écriture que de ce que tu dévoiles.

Écrit par : Serge | 28/08/2003

:) C'était ironique, pour souligner que nous sommes peu à ne pas être superficiels et que souvent ce sont les superficiels les plus lus. ne trouves-tu pas?

Écrit par : Serge | 28/08/2003

le Livre2juL
JUste pour te dire que j'ai beaucoup de plaisir à suivre tes aventures, tu as bien du talent! continue...
Franchement, tu es surement de ceux qui m'ont encouragé à réaliser mon blog...
aplus,
Jul.
http://l2j.free.fr
PS:si je peux mettre un lien de toi chez moi, ou faire un échange fais le moi savoir!
biz

Écrit par : jul | 01/09/2003

sur la route Jolies questions, l'important c'est le chemin emprunté et non ou il va.
Cordialement

Écrit par : temps | 21/11/2004

Les commentaires sont fermés.