03/09/2003

Supplice chinois


Ecrire, c'est un peu comme être hémophile et saigner de l'encre à la première écorchure...
 
Ce soir, j'aurais envie d'écrire. Il n'est cependant parfois pas de mots pour décrire les maux.
 
Joué le rôle du rouge du mercurochrome
Qu'on applique sur les hématomes.
L'en ai badigeonné comme un môme
Pauvre môme...

23:53 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

cette couleur rouge bien voyante du mercurochrome ... bien plus que l'effet désinfectant avait un effet placebo sur les petits enfants ... je t'ai mis du rouge, maintenant, tu n'as plus mal ... Effet identique au bisou sur le bobo ...

Mulb ... je te mets du rouge ... regarde, maintenant, tu n'as plus mal

Écrit par : jimich | 04/09/2003

Les commentaires sont fermés.