28/09/2003

Samedi au Proscenium: j'y étais


Le Café des roses

 

Auteur : Carine Lacroix

Mise en scène : Marc Goldberg

Interprètes : Sébastien Roch, Carine Lacroix

 

Un vieux bistrot à l'abandon abrite les histoires de Elle et Lui, seuls habitants d'un village déserté. Pour tromper leur solitude, ils incarnent tour à tour différents personnages et animent ainsi le café d'une clientèle imaginaire. L'amour s'y cache, s'y écorche et s'y révèle.

 

                                                      

     

Un avis singulier dans un monde pluriel

Deux personnages loin des tempêtes du monde extérieur. Qui ne parlent ni de guerre, ni de faim, ni d'apocalypse, ni de politique. Une histoire comme un jeu d'enfant, comme un « il était une fois un homme et une femme qui vivaient d'amour et d'eau fraîche », une histoire pour rêver.

 

Tantôt prolétaire, fougueux et crâneur, tantôt jeune dandy désabusé noyant son amertume dans le whisky, Sébastien Roch donne la réplique à la délicieuse Carine Lacroix. La jeune actrice incarne quant à elle tantôt l'idiote du village, tantôt une femme aveuglément amoureuse attendant un hypothétique coup de téléphone de son mari parti à l'autre bout du monde.

 

Un couple rêve et se joue la comédie : Elle et Lui s'inventent des personnages pour échapper à leur solitude, à leur village abandonné. A travers leurs histoires d'amour inventées - histoires d'amour fictives qui se jouent tout au long de la pièce, le vrai couple se déchire, se repousse pour mieux enfin se retrouver.

Deux personnages qui se révèlent l'un l'autre au travers de différents scénarios amoureux, pour ne finalement découvrir que la meilleure partie d'eux-mêmes.

 

Poésie, fantaisie, émotion. Le Café des Roses transporte plus loin qu'il n'y paraît, au premier abord. Deux personnes meurtries par la solitude, leur solitude: un homme et une femme qui cherchent seulement à aimer.

Le café des roses -- Se perdre à deux, s'inventer des personnages : prendre des risques pour mieux risquer ses sentiments.

Epine de roses -- Une pièce de théâtre qui projette dans la réalité de certains couples qui, par routine, manquent de se retrouver, de s'aimer, se perdent et finissent par se détacher l'un de l'autre.

 

Véritable femme-enfant, Carine Lacroix est superbe de naturel et de grâce. Pétillante, elle est étincelante. Sébastien Roch est quant à lui loin de son image de sitcom : excellent dans une pièce qui s’avère un réel exercice de style, il est simplement troublant car criant de vérité.

 

Un petit chef- d'oeuvre que je qualifierais de 37.2 le matin , version théâtre live: décapant. Une pièce qui donne définitivement envie d'aimer, d'aimer un peu mieux, un peu plus…

 

 

NDLR : Confortablement installée, j’ai eu le plaisir, avant que la pièce ne commence, de me faire servir le café par un personnage masqué : Sébastien Roch en personne, s’il vous plaît =) !


01:38 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Sébastien Roch LE Sébatien roch???
Le célèbre Sébastien Roch, de la cafet, des répèt ...
LE cri-cri d'amour d'Hélène et les garçons? :-))

Il a l'air d'avoir survécu au traumatisme :-)

Écrit par : jimich | 29/09/2003

... content pour lui d'être sorti de son passé, je n'en gardais le souvenir, pour ma part, que celui de la rengaine "Pousse petit vent"...
content pour toi de cette découverte théatrale et de ce 'café'! ;-)

Écrit par : jibi | 02/10/2003

Café des Roses, café du rêve Superbe, quelle maturité pour Sébastien Roch, le cri cri d'amour est bien loin derrière et se laisse totalement oublié d'ailleurs, beaucoup de poésie et d'émotion dans ce duo plein de charme et de délicatesse. Karine Lacroix est une rose dans ce café du rêve ! A quelques jours près je loupais ce superbe spectacle au ton si frais et si juste... Si reconduction il y avait, je le recommande à toute âme sensible et amoureuse de jolis textes.

Écrit par : Laurence | 15/04/2004

Les commentaires sont fermés.