03/12/2003

Le cœur en noir, la couleur de l’espoir


Ne pas laisser hurler ceux qui n'ont de cesse d'aboyer. Savoir dire: « Maintenant, c'est trop ! ».

 

Est-il possible de comprendre qu'en se regardant, on peut finir par se comprendre ? Est-ce même le cas, d’ailleurs ?...

Suffit-il ensuite d'en avoir envie, pour changer sa vie ?

 

Rester à l'écoute, à l’écoute de la voix. 

La voix qu'on a dans le coeur et qu'on n'entend pas, parfois...



22:49 Écrit par mulbante | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.